Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > La prise en charge de la gonarthrose chez le pédicure podologue.

La prise en charge de la gonarthrose chez le pédicure podologue.

Le 12 mai 2020
La prise en charge de la gonarthrose chez le pédicure podologue.

En qualité de Pédicure-Podologue diplômé d’Etat et membre du Réseau Paris Diabète, situé à Paris près de la porte d'Orléans, je propose ici dans cet article de revenir sur la gonarthrose (arthrose du genou).

Généralités sur la rupture la gonarthrose

Un sujet sur 100 entre 55 et 64 ans souffre de gonarthrose, plus les femmes que les hommes.

La gonarthrose est avant tout un problème mécanique favorisé par les déformations fémoro-tibiale, par une altération des surfaces articulaires, par des séquelles traumatiques (fractures, entorses), ou encore les ruptures ligamentaires (LCA).

Les altérations biochimiques dans le cartilage et une perte de ses propriétés mécaniques en favorisent l’évolution.

Les signes cliniques de la gonarthrose 

Les douleurs peuvent être mécaniques, nocturnes. On y observe parfois un épanchement, une sensation de dérobements (instabilité), blocages. Ils ne supportent pas de rester debout trop longtemps, monter les escaliers etc.

La douleur entraîne une diminution du périmètre de marche, le patient éprouve des difficultés à monter les escaliers, à rester en stations debout prolongée, se relever d’un siège, ou encore s’accroupir.

L’évolution est  variable d’un sujet à l’autre elle est lente sur des décennies, elle évolue par poussées. La présence d’un épanchement favorise une évolution rapide.

Comment traiter la gonarthrose ?

Les modalités thérapeutiques sont à adapter à chaque patient selon ses caractéristiques personnelles. L’éducation c’est-à-dire montrer au patient, qu’il faut faire certaines choses (ou pas) pour rester en forme et éviter l’évolution trop importante de la pathologie. Il existe un traitement orthopédique (semelle orthopédique, kinésithérapie, attelle etc).  Le traitement médical peut actuellement supprimer la douleur, préserver l’autonomie des patients, de façon temporaire, mais le processus arthrosique continue à évoluer. Les traitements suivants ont une action symptomatique :

Les traitements non médicamenteux sont associés aux traitements médicamenteux. L’exercice physique doit faire partie intégrante de la prise en charge médicale de l’arthrose des membres inférieurs.

Le traitement chirurgical se situent en fonction de l’évolution, adaptée à chaque sujet, coordonnés avec les traitements médicaux. Le but de la chirurgie est de préserver l’autonomie des patients.

Pour prendre rendez-vous ou avoir des informations complémentaires contactez-moi par téléphone au 07.69.18.95.99, par mail contact@podologue-sport-mehalla.com, ou sur doctolib.