Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Description de la maladie d'Osgood Schlatter chez l'enfant et l'adolescent

Description de la maladie d'Osgood Schlatter chez l'enfant et l'adolescent

Le 17 août 2019
Description de la maladie d'Osgood Schlatter chez l'enfant et l'adolescent

Mahdi MEHALLA Pédicure-Podologue, situé à Paris près de la porte d'Orléans, vous propose ici dans cet article de revenir sur la maladie d’Osgood Schlatter.

La maladie d’Osgood Schlatter est une pathologie qui touche l’enfant et l’adolescent avec un pic à l’âge de 12 – 15 ans. C’est une pathologie de croissance dû à un surmenage qui vas affecter le cartilage présent sur la tubérosité du tibia au niveau de l’insertion du tendon rotulien.

Description anatomique et biomécanique de la maladie d’Osgood Schlatter  

Le tendon rotulien permet de relier le muscle quadriceps, à la tubérosité du tibia. Lors de la marche ou de toutes autres activités physiques nécessitant une impulsion le tendon exerce une force de traction qui permet l’extension de la jambe. Cependant la zone d’insertion de ce tendon, n’est pas totalement ossifié durant l’enfance et l’adolescence. Cette zone est cartilagineuse, ce qui entraîne une inflammation et une certaine fragilité en cas d’activité excessive.

Les facteurs favorisants de l’apparition de la maladie d’Osgood Schlatter

La pratique d’une activité sportive de manière intense, vas entraîner une sur-sollicitassions des quadriceps et donc une traction importante sur le cartilage situé sur la zone d’insertion du tendon du groupe musculaire entraînant la survenue de l’inflammation. Les sports ou l’on retrouve beaucoup d’extension tel que le basket, le tennis, la gymnastique, le football, etc, favorisent l’apparition de la pathologie, notamment à la rentrer. Certain facteur intrinsèque tel que la prise de poids importante peut être aussi un facteur favorisant.

Les signes cliniques de la maladie d’Osgood Schlatter

Cette pathologie se distingue par des signes cliniques très explicite, l’enfant ou l’adolescent décrira une douleur vive au niveau de la tubérosité du tibia (partie avant du haute du tibia) qui entraînera une boiterie. La douleur assez souvent se retrouve à la position assise sur les genoux, accroupi ou alors lors de la montée des escaliers. A l’examen radiologique, on observe une fissuration du noyau d’ossification (zone cartilagineuse).

Quelles solutions pour le patient ?

Le podologue suite à un examen clinique, va réaliser une paire de semelles orthopédiques pour soulager la douleur et corriger l’éventuelle trouble statique qui peut être responsable de l’excès de tension à ce niveau. De plus des conseils de chaussage seront donnés. La pose de bande kinésiologiques peut être une solution alternative afin de soulager la zone douloureuse. Du repos de 4 à 8 semaines est souvent préconisé avant la reprise du sport afin de calmer l’inflammation. La reprise de l’activité ne doit surtout pas être précipité, et se faire que lorsque la douleur à disparu. Enfin en cas d'évolution trop importante et invalidante, il est possible d'avoir recours à une immobilisation pour éviter toute contrainte.

Pour prendre rendez-vous ou avoir des informations complémentaires contactez-moi par téléphone au 07.69.18.95.99, par mail contact@podologue-sport-mehalla.com, ou sur doctolib.